Reportage Ubuntu Party Nancy du 7 mars 09

07h50

Nous avons donc rendez-vous à 8h30 afin de mettre en place tout le matériel pour pouvoir accueillir les gens à partir de 10h. Je prépare l’EeePC (pour les comptes rendus sur G-L), l’appareil photo et le micro (en cas d’interviews). Le programme d’aujourd’hui semble extrêmement intéressant :

Conférences tout public

  • 10h45 à 11h45 : pour débutants : Présentation des différents modules de OOo

    • 12h00 à 12h30 : Cartographie libre avec « » : Présentation du projet
    • 14h00 à 14h30 : Les logiciels éducatifs
    • 14h45 à 15h15 : Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?
    • 15h30 à 16h00 : Jeux sous linux avec PoL
    • 16h15 à 17h00 : Atelier Cartographie libre
      Bien entendu, si vous voulez des interviews, des comptes rendus ou des photos en particulier, il vous suffira de me demander via les commentaires.
      De plus, je vais tâcher d’enregistrer les conférences (grâce au micro) et mettrais, si vous voulez, à disposition les différents diaporamas.

    Sur ce je vais partir, je referais un point d’ici une heure ou deux, avant l’ouverture au public, pour vous décrire un peu tout l’installation 😉
    09h50

    La salle est désormais installée :

    Les PC de démonstration utilisant LTSP et un PC de démo réservé à Compiz et autres effets


    Les écrans, clavier et souris nécessaires pour les installations.


    Les goodies mis à disposition de tous !
    11h15

    Cette Ubuntu Party est un gros succès, beaucoup de monde est déjà là, une conférence OpenOffice est également en cours.

    Présentation de Linux (avec KDE) sur des clients LTSP
    P.S. Je n’ai pas fini la mise à jour ce matin car j’ai été confronté à un gros problème pour l’installation d’un EeePC… Je finirais la mise à jour dans l’après-midi.

    Présentation de Compiz et de PlayOnLinux (sur la droite) et présentation de Edubuntu (sur la gauche)


    Installation des machines apportées par le public 20h15

    De retour chez moi, il est temps de faire un point plus complet et plus posé. Je vais donc reprendre le cours de la journée en détaillant un peu plus cette fois ci.

    Arrivé à 08h30 (assez fatigué de fait de la réunion de la veille), nous avons installé tout le matériel (voir photos ci-dessus), ce qui nous a pris environ 1h30. Pas de problèmes majeurs rencontrés (si ce n’est un câble d’alimentation pour un écran plat qui est resté introuvable).

    10h00 , premiers arrivants et, je dois avouer, j’ai été vraiment très surpris du monde qu’il y avait d’aussi bonne heure (plus d’une dizaine de personnes étaient déjà là).
    Je me dirige donc vers une personne que je vois arriver avec son EeePC. La "mission" était la suivante : Installer Cruncheee sur une clé USB en mode "persistant" afin de conserver la Xandros d’origine et de booter de temps en temps sur clé USB. Une mission assez simple en somme (du moins c’est ce que nous croyons, avec Yohan, qui était à mes côtés tout le temps de l’installation (merci à toi)).

    10h30 , Cruncheee était téléchargée et installée en mode "live" sur une clé USB. Je boot donc sur cette clé USB afin d’installer Cruncheee sur la clé USB du gentil monsieur (je vais l’appeler comme ça car je ne connais même pas son prénom). Je lance donc l’installation.

    11h00 , installation terminée sur la clé USB, par contre, vers 10h45 m’est venu une réflexion : "Comment va se comporter le grub à la fin de l’installation, j’le sens mal…".
    Hé bien j’avais raison, le grub a tenté de s’installer sur la clé USB. Aucune erreur en vue, je reboot.
    "Et là, …c’est le drame", je boot et j’ai droit à une fabuleuse Erreur 21 (en gros, machine bloquée et refuse de démarrer). Que je boot sur la clé USB ou sur le disque SSD, j’obtenais la même erreur. Bon, j’avoue que je n’avais jamais eu de problème de grub et je n’avais donc jamais eu à en réinstaller un, la tension monte d’un cran 🙂

    11h30 , après quelques recherches et une aide de Xenom (qui avais un gros problème à gérer également), je reboot sur Cruncheee version live, je monte la partition système de Xandros et je réinstalle le grub sur cette partition (de mémoire, via la commande grub-install –root-directory=/boot /dev/sda).
    Petit soulagement, Xandros se relance désormais correctement, en revanche, pas moyen de booter sur la clé, il démarrait toujours sur la Xandros même si on lui disait clairement de booter sur la clé.

    12h00 , après quelques tests et un peu de réflexion, je me dis que je n’ai qu’a ajouter une entrée dans le grub de Xandros plutôt que de m’obstiner à essayer de booter sur la clé directement. Je modifier donc le menu.list de Xandros en y ajoutant l’entrée contenue dans le menu.list de Cruncheee installé (auquel j’avais eu accès en montant la clé dans Xandros).

    12h15 , voici le point le plus énervant et le plus frustrant de mon histoire : bien que j’ai modifié mon menu.list, les modifications n’étaient pas prises en compte lors du redémarrage de Xandros… En effet, je pouvais faire ce que je voulais dans /boot/grub/menu.list, les modifications n’étaient pas prises en compte (bien que le fichier était modifié de façon permanente, vous me suivez ?). En gros, j’avais un menu.list complètement différent du comportement de grub !! C’était le début d’une prise de tête monumentale, je ne comprenais absolument rien !

    13h15 (oui, sans aucune pause), toujours rien, pas la moindre piste. Pour confirmer mes soupçons, j’ai renommé le menu.list et ai pu être sûr qu’il n’utilisait pas ce fichier pour la configuration (car le boot était toujours celui par défaut). Mais alors, quel fichier utilise t-il ?? C’est la première fois que je voyais ça…

    14h , le gentil monsieur me dit que nous allons aller manger et que nous reprendrons cela après manger… Je rentre donc chez moi relativement frustré pour manger un morceau. J’étais donc sur mon ordi chez moi avec ma casserole de pâtes sur les genoux (ben oui je suis étudiant hein) et je regardais un peu sur Internet cette histoire de $&*! de grub sous Xandros…
    Et là, alléluia, je tombe sur où je vois :

Pour cela, il faut savoir que le système de fichier utilisé par XANDROS est très protecteur. En fait, le système est installé sur la première partition du disque flash. Les modifications qui lui sont apportées… ne le modifient pas réellement : elles sont enregistrées dans la deuxième partition, dans des fichiers de mêmes noms qui sont présentés à l’utilisateur en lieu et place des fichiers d’origine (ce système de fichiers s’appelle unionfs ). Ceci explique pourquoi les changements apportés SOUS XANDROS au fichier menu.lst ne changent pas la séquence de démarrage : ces changements modifient un fichier (de la deuxième partition) qui n’est pas encore monté au moment où GRUB intervient. Il faut donc aller modifier le "vrai" menu.lst de la 1ère partition.

14h30 , retour sur l’EeePC du gentil monsieur, je reboot donc (pour la 50ème fois) sur la clé live de Cruncheee et je vais modifier le fichier menu.list de la première partition système. Et là…. tadaaaaaa, ça fontionnnnnnnnne 🙂

Pour résumer, une petite installation qui ne semblais pas compliquée m’a quand même pris 3h30 !! (j’ai même loupé la conférence sur Openstreetmap du coup:( ). Enfin, au moins j’ai rendu le gentil monsieur heureux et j’ai appris quelques trucs (qui ne me serviront surement jamais plus) 😀

15h , je souffle un peu et je retourne voir une autre personne, un jeune (de mon age environ, il se reconnaitra si il passe par ici ;)) qui venais d’installer Ubuntu chez lui et me demandait quelques explications, comme par exemple, comment modifier l’ordre des OS au démarrage dans grub (hé oui journée grub aujourd’hui:)). Nous avons donc discuté 1/2 heure, je lui ai montré les joies de l’autocomplétion dans le terminal et je lui ai présenté le fullcircle magazine (j’ai d’ailleurs fais la connaissance "en vrai" de dadall, un traducteur du fullcircle qui a eu la gentillesse d’imprimer un exemplaire du numéro 21 en français !).

16h30 , j’ai été voir la conférence sur PlayonLinux donnée par deux personnes du projet POL.

17h30 , je suis rentré chez moi, enfin je suis allez en ville avec en fait 🙂

Voila pour ma part pour ma première Ubuntu Party, je suis vraiment ravi d’y avoir participé. J’ai fais la connaissance de presque tous les membres du (tous vraiment très sympa) ainsi que toutes les personnes que j’ai pu aider lors de cette Ubuntu Party. J’ai vraiment hâte de participer à la suivante (avec une petite conférence que je pourrais donner sur Gimp pourquoi pas) 🙂