Wbar, un dock très léger !

I. Présentation

Une petite définition s’impose : un dock est une barre de lancement, en général placée en bas de l’écran, contenant les icônes des logiciels favoris de l’utilisateur.

Comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, voici le dock que j’utilise actuellement sur mon EeePC :

II. Installation

Il y a deux façon d’installer wbar sur votre machine :

  • Si vous utilisez un système basé sur Debian (Ubuntu par exemple), un package .deb est disponible sur (attention, il s’agit d’un paquet non-officiel d’Ubuntu).

    • Si vous utilisez un autre système (basé sur les rpm par exemple), vous devrez télécharger les sources sur puis les compiler vous-même.

    III. Paramétrage et utilisation

    Une fois wbar installé, vous pouvez le lancer via la commande wbar . Ainsi, votre dock s’exécutera avec les options de base.

    Voici justement les options supplémentaires possibles :

  • -above-desk : reste en premier plan, par dessus les autres applications

    • -isize X : taille des icônes (ex : 32)
    • -idist X : distance entre les icônes (ex : 1)
    • -zoomf X : facteur de zoom (ex : 1.8 ou 2.5)
    • -jumpf X : hauteur de saut (ex : 1.0 ou 0.0)
    • -pos X : position du dock (ex : top, bottom, left, right, center, bot-right, top-left)
    • -dbclk X : vitesse du double clic (0 = simple clic)
    • -bpress : les icônes s’animent en cliquant dessus
    • -vbar : barre verticale
    • -balfa X : transparence de l’arrière plan du dock (de 0 à 100, 0 étant transparent)
    • -falfa X : transparence du dock si le pointeur de la souris n’est pas dessus
    • -nanim X : nombre d’icônes animés autour de celui que l’on sélectionne
    • -nofont : désactive l’affichage du nom des programmes

    Maintenant, nous allons voir comment ajouter ses propres programmes sur ce dock. Pour cela, nous allons d’abord copier le fichier de configuration d’exemple dans notre répertoire personnel :
    cp /usr/share/wbar/dot.wbar ~/.wbar

    Enfin, nous allons éditer ce fichier /home/login/.wbar . La syntaxe est toute simple, voici un exemple pour Firefox :

    • i: /usr/share/wbar/iconpack/wbar.osx/firefox.png *
    • c: firefox *
    • t: Firefox *
    • i * correspond au chemin de l’icône qui s’affichera sur votre dock
      • c * correspond à la commande qui sera exécutée en cliquant sur l’icône
      • f * correspond au texte qui s’affichera au survol du curseur sur l’icône

    Petit truc : Les icônes des programmes installés sur votre machine se trouvent, en général, dans le dossier /usr/share/icons/ ou /usr/share/pixmaps/

    Voila, il ne vous reste plus qu’a exécuter le script de lancement de wbar au démarrage de votre machine via la commande wbar suivi d’éventuelles options.
    Par exemple, sur mon EeePC, voici la commande que j’exécute au démarrage :

    wbar -bpress -nanim 3 -nofont -balfa 0