Midori, un navigateur web léger et configurable.

C’est un navigateur encore jeune, mais il est déjà assez complet et performant. Personnellement j’utilise la version git, de développement, pour suivre les évolutions qui sont assez rapides, mais qui est quand même relativement stable, je dois avoir un crash toutes les quelques heures au maximum.

Un aperçu des fonctionnalités :

  • Intégration avec GTK+2.

    • Rendu rapide et respectueux des normes grâce à Webkit.
    • Onglets et gestions des fenêtres et session.
    • Gestion des signets (marques-pages).
    • Scripts et styles utilisateur.
    • Barre d’adresse "intelligente".
    • Vérification orthographique.
    • Interface configurable.
    • Suppression des données personnelles (historiques, cookies, "cookies Flash") et gestionnaire de cookie.
    • Page d’appel rapide (comme FastDial ou SpeedDial).
    • Personnalisation des barres d’outils.
      Utilisation et paramétrage:

    Midori à une interface semblable à la plupart des navigateurs, vous ne serez pas trop surpris.

    Midori à un tableau latéral qui permet d’afficher les extensions, l’historique, les télechargements…

  • Les scripts utilisateurs permettent principalement d’agir sur les pages, comme Greasemonkey sous Firefox, d’ailleurs beaucoup de scripts Greasemonkey peuvent être utilisés avec Midori. Ces scripts sont à placer dans le répertoire ~/.local/share/midori/scripts, les styles dans le répertoire ~/.local/share/midori/styles. Un exemple : . Les styles sont des feuilles de style (CSS) appliqués à certains/tous les sites. Pour en trouver : .

    • Parmi les extensions proposées avec Midori, il y a un bloqueur de pub, une fonction "cadre" pour afficher plusieurs pages en parallèle, la gestion des mouvements de souris ("mouse gesture"), un cache web,…
    • Il faut préciser la langue pour le correcteur orthographique. Il doit être paramétré avec "fr_FR" pour le français.
    • Il est possible de choisir son agrégateur de flux RSS, qu’il soit local ou en ligne. Pour les navigateurs en ligne, il suffit d’entrer : « midori » suivi d’une espace et du lien de souscription terminé par les caractères « %s » (par exemple, pour Netvibes : midori http://www.netvibes.com/subscribe.php?url=%s).
      SCREENSHOT!!

    En conclusion, je dirait que si vous cherchez un navigateur web léger, rapide, configurable et en GTK+2 je vous conseille fortement Midori. Il n’a peut être pas toutes les extensions de Firefox, mais grâces aux scripts et aux extensions présente par défaut , il présente les fonctions essentielles et d’autres très pratique.

    Si vous préférez Qt je vous conseille aussi Arora. Je vous ferais aussi bientôt un article sur un navigateur un peu plus particulier : uzbl.