Évolutions…

Génération Linux

Ce blog entame sa cinquième année d’existence (son premier article date du 8 décembre 2007). À cette époque, je découvrais Linux grâce à ma formation de BTS informatique. En partie grâce à mon , j’ai tout de suite accroché et j’ai décidé de m’y mettre chez moi. Ayant une mémoire un peu "difficile", je prenais plein de notes de mon côté (dans un bête fichier texte) concernant les logiciels que j’installais, comment je les installais, pourquoi je les avais choisis, etc.

Au bout de peu de temps, je me suis dit que mes notes pouvaient peut-être intéresser du monde, les blogs sur Linux n’étant pas très répandus à l’époque. C’est la raison pour laquelle j’ai créé ce blog : partager mes notes, mes astuces et mes découvertes des logiciels libres. Ça m’a aussi permis d’améliorer mon orthographe, ma capacité de synthétiser mes idées, de les clarifier pour les rendre compréhensibles par tous (chose que je n’aimais pas faire avant). Tout ça me sert beaucoup dans ma vie professionnelle désormais.

Peu de temps après, j’ai lancé un appel, proposant à qui le désirait de poster des articles sur ce blog. Au total, un peu plus d’une vingtaine de personnes a ainsi participé à cette aventure. Le top 4 étant composé, dans l’ordre, de bono178, delirium, xenom et aster. Je leur passe un grand bonjour s’ils passent par là (aux autres aussi hein) 🙂

Au fil du temps, ce blog a gagné en popularité (son inscription sur le puis sur le y est pour beaucoup). Au sommet de sa "gloire", je dénombrais en moyenne 2000 visiteurs uniques par jour.

Puis j’ai arrêté d’écrire aussi assidûment sur ce blog. Je n’avais plus trop le temps, plus vraiment l’envie mais surtout plus trop d’idées. Comme je l’explique dans cet article , quand j’ai commencé ce blog, je découvrais Linux et les logiciels libres en général, j’avais donc plein de choses à expliquer, à faire découvrir, etc. Au fil du temps, je ne découvrais plus tellement de nouveautés, je ne trouvais plus trop de sujets, ou alors il étaient déjà bien traités ailleurs.

Il y a eu cependant une petite renaissance lorsque je me suis auto-hébergé. À nouveau, je découvrais plein de choses et j’avais envie de les partager. Mais même problème, une fois que j’ai fait découvrir les logiciels que j’utilisais pour mon auto-hébergement et la manière de les configurer, je ne faisais plus de découvertes et donc je n’avais plus rien à dire de neuf.

Du coup, depuis quelques mois, mon blog est (à nouveau) en stand-by. Les visiteurs continuent toutefois de le visiter. À l’heure actuelle, il y a en moyenne 600 visiteurs uniques par jour.

J’ai malheureusement été obligé de modérer les commentaires, chose que je me refusais à faire depuis le début. Les robots exotiques mettant des publicités trop régulièrement, j’en avais marre de passer tous les jours pour supprimer 10-20 commentaires de pub. Soyez toutefois assurés que les commentaires des vrais gens seront publiés (qu’ils soient positifs ou négatifs).

carabaffe.gif

My self

Mon blog a pas mal évolué depuis sa création, il y a cinq ans. C’est la même chose pour moi. Ma vision des logiciels libres, mon engagement et ma motivation ont beaucoup changés en cinq ans.

Au tout début de ce blog, comme je l’ai déjà dit, je découvrais Linux, Ubuntu et les logiciels libres. Je n’étais pas très engagé dans ce monde là. Mes contributions se limitaient aux articles de mon blog, parfois repris par certains sites.

Au fil du temps, j’ai commencé à vraiment devenir accro à ces logiciels libres et à la philosophie du libre (le partage, l’entraide, l’ouverture, etc). Aussi, j’ai commencé à participer à des évènements libres. C’était marrant d’être reconnu dans les LUG : "ah c’est Benjamin de Génération Linux" 🙂 Le Linux Magazine m’a également proposé de faire un article et j’ai écrit plusieurs articles dans le Open Source Magazine. J’allais aussi installer Ubuntu chez pas mal de personnes que je réussissais à "convertir" ( petite anecdote ).
Bref, j’étais vraiment à fond dans le truc (en particulier la période 2008-2009 où j’étais étudiant en Licence Pro ASRALL ). Je ne voyais plus que le libre. Je préférais, par exemple, utiliser un logiciel libre pas pratique plutôt que son équivalent propriétaire très bien. De la même manière, je me refusais à utiliser les jeux commerciaux qui me faisaient pourtant envie (car sétélemal, les jeux commerciaux, windaube, micro$oft, tout ça)…

Puis, j’ai quitté le monde universitaire pour le monde du travail (enfin, pas exactement puisque je travaille désormais dans une université). Là, je me suis rendu compte qu’on ne pouvait pas être aussi sectaire et borné dans le monde du travail. Au début, je passais un peu pour un illuminé à ne parler que de logiciels libres, à rester hermétiquement fermé au reste. Mais au fur et à mesure, j’ai appris à être moins critique et plus ouvert aux autres solutions. À ce moment, je me suis rendu compte que c’était quand même assez paradoxal d’avoir été à fond dans le monde du libre justement pour son côté "ouverture et libre" et d’être fermé à tout le reste.

Du coup, petit à petit, j’ai commencé à me "ré-ouvrir" au monde propriétaire, à le regarder d’un œil plus objectif. Alors, par chance, je ne travaille presque que sur (et avec) des logiciels libres, mais je ne suis désormais plus aussi fermé au reste. Je reconnais par exemple que Windows 7 est un bon OS (en tout cas de mon point de vue d’observateur car je ne l’ai presque jamais utilisé), chose qui me semblait impensable il y a quelques années, lors de sa sortie.

Bon alors évidemment, je reste quand même un grand fan des logiciels libres. À la maison et au travail, je n’ai que des OS Linux car c’est ce que je trouve le plus pratique à beaucoup de niveaux. Par exemple, j’ai une imprimante wifi chez moi. Là où il faut installer les pilotes et les logiciels d’acquisition sur Windows, sur Ubuntu, j’ai juste fait "Ajouter une imprimante réseau", renseigné son adresse IP et voila, tout était fini, le rêve 🙂 Je suis également passionné par mon travail d’administrateur système sur mes serveurs Red-Hat, CentOS ou Debian.

Ceci dit, je me suis aussi rendu compte d’une chose, c’est que je suis devenu de moins en moins patient et indulgent envers ces logiciels libres, notamment chez moi sur mon PC. Avant, si j’avais un problème sur mon ordi, je passais du temps (parfois énormément) à chercher d’où ça pouvait venir, je n’hésitais pas à mettre les mains dans le cambouis, re-compiler des logiciels, des pilotes, etc. Je trouvais toujours des excuses "c’est un logiciel libre, faut lui donner sa chance, je vais creuser et trouver pourquoi ça ne marche pas".
Maintenant, le moindre truc me soûle, j’en ai marre de chercher quand j’ai des problèmes. Par exemple, il n’y a pas longtemps, je voulais faire un enregistrement de mon écran + ma voix (pour faire un podcast). J’ai jamais réussi à faire ce que je voulais sur Ubuntu, j’avais toujours un problème de son ou d’image. Du coup, après avoir passé un peu plus d’une heure à chercher, ça m’a gonflé et je suis allé sur Windows (que j’ai conservé en dual-boot pour les jeux). Là tout a marché du premier coup.
Attention , je ne dis pas ça pour troller hein (les trolls "libristes" non plus je ne supporte plus), je dis juste ça pour illustrer mon changement de comportement. Désormais, je veux que mon ordi fasse ce que je veux faire tout de suite, sans effort. Je passe assez de temps au travail à régler les problèmes des autres, si bien que je n’ai pas la patience de faire la même chose en rentrant chez moi le soir.

tortank.gif

Et maintenant ?

  • About mon blog , je le laisse bien évidemment en ligne, bien que je n’y participe presque plus. Je ne pense pas que je m’y remettrais un jour aussi assidument que ça l’a été. Ceci dit, si certains d’entre vous veulent bénéficier de sa "popularité", c’est avec un très grand plaisir que je publierai vos articles (après vérification bien entendu). N’hésitez pas à me contacter pour ça (onglet "Contact" en haut du site).

    • About moi , j’ai passé une étape capitale de ma carrière professionnelle il y a peu, je suis désormais titulaire de la fonction publique, plus précisément Ingénieur d’études rattaché à la sous-direction Infrastructure de la Direction du Numérique de l’université de Lorraine et j’espère simplement que mes objectifs professionnels se focaliseront sur mes 3 plus grandes passions :
      • l’administration système sous Linux
      • l’hébergement web
      • la sécurité

    Conclusion

    Je pense que j’ai déçu plus d’un lecteur avec mon discours. Je ne suis plus un disciple du libre, buté, fermé et parano . J’ai mis de l’eau dans mon vin comme on dit (d’ailleurs, me convient parfaitement : Revoir ses prétentions à la baisse, céder, être moins exigeant. Baisser le ton, montrer moins d’animosité, se modérer ).

    Ceci dit, comme je l’ai dit en introduction, je pense que je ne suis pas le seul à avoir changé ma façon de penser. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à vous manifester dans les commentaires. Si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez aussi vous manifester 🙂